CÔTE D’IVOIRE. En fuite, l’opposant Pascal Affi N’guessan, arrêté à la frontière ghanéenne

Pascal Affi Nguessan, Président du FPI est le Porte-Parole du Conseil National de Transition (CNT), mis en place au lendemain de l’élection présidentielle du 31 Octobre 2020 boycottée par l’opposition. Il a été arrêté dans la nuit du vendredi 6 au samedi 7 novembre à Akoupé, ville située à 100 kilomètres, sur la route entre Abidjan et Bongouanou, proche de la frontière avec le Ghana. « Affi N’Guessan a été arrêté dans la nuit. Il se rendait à Bongouanou« , a déclaré Eddie Ane, cadre du Front Populaire Ivoirien (FPI).

Du côté du gouvernement, l’information a été confirmée dans la matinée du samedi. « M. Affi N’Guessan a été arrêté près de la frontière avec le Ghana. Il était en fuite », a confirmé une source gouvernementale à l’AFP. Dans la journée du vendredi, 6 Novembre, le Procureur de la République Richard ADOU, avait animé une conférence de presse, au cours de laquelle il a précisé des chefs d’accusation portés contre certains leaders de l’opposition dont M. Affi N’guessan, « en fuite et activement recherché ».

M. Pascal Affi N’guessan ainsi que ainsi l’ancien ministre Abdallah Mabri Toikeusse et Maurice Kakou Guikahué, font l’objet d’enquêtes pour « complot contre l’autorité de l’État », « mouvement insurrectionnel », « assassinat » et « actes de terrorisme », selon le procureur Richard ADOU.

Vouda NGANOU