Pour une dette de près de 50.000.000CFA, le Congo perd le droit de vote à l’ONU en 2021 .

Le Secrétaire Général de l’ONU Antonio Guterres, a dans une lettre adressée au président de l’Assemblée générale Volkan Bozkir, rendu public l’insolvabilité des pays qui ne sont pas à jour de leurs cotisations, les suspendant ainsi du droit de vote pour l’année 2021 tant que leurs dettes ne sont pas apurées. Parmi les pays qui écopent de cette décision, le Congo Brazzaville. Afin de lever cette suspension de droit de vote le Congo-Brazzaville devrait s’acquitter de 90 844 dollars (49 338 462,34 FCFA).

Il faut souligner que l’article 19 de la Charte des Nations unies prévoit une suspension du droit de vote à l’Assemblée générale pour tout pays dont le montant des arriérés est égal ou supérieur à la contribution due par lui pour les deux années complètes écoulées. 

Alors que la diplomatie congolaise est très impliquée dans la résolution des conflits régionaux, cette suspension du droit de vote à l’Assemblée Générale de l’ONU prive le pays de son poids diplomatique. Il est à souligner que le Congo se prépare pour l’élection présidentielle annoncée pour le 21 mars de cette année.

Marc PEMO