Brazzaville capitale de la France libre: une mémoire partagée – Africawebnews.com

Par Anthony MOUYOUNGUI

Le 27 Octobre 2020, Brazzaville célèbre les 80 ans du Manifeste de Brazzaville qui créa le Conseil de Défense de l’Empire, premier organe de gouvernement de la France Libre.

Pendant trois jours, du 27 au 29 octobre 2020, des manifestations organisées par la République du Congo en partenariat avec l’Ambassade de France au Congo et la Fondation Charles de Gaulle, retraceront les moments forts de cette histoire qui a marqué un tournant dans l’organisation de la France Libre. Parcours historique dans l’ancienne capitale de la France Libre, colloque international, expositions et soirées musicales ponctueront ces journées qui se concluront par une réception à la Case de Gaulle, l’ancienne résidence du Général à Brazzaville.

Rappel des faits

Le 18 juin 1940, depuis Londres, le général de Gaulle lance un appel à la résistance : en refusant la capitulation et en appelant à poursuivre le combat, il pose l’acte fondateur de la France Libre. Quelques jours plus tard, Winston Churchill, Premier ministre britannique, reconnaît en de Gaulle le chef des Français libres.

Au cours de l’été interviennent les premiers ralliements des territoires de l’Empire français. Encouragés par la réaction du Congo belge (aujourd’hui République Démocratique du Congo), qui s’est rapidement rangé aux côtés des Britanniques, les pays de l’Afrique Équatoriale française (AEF) – le Tchad, le Moyen-Congo, l’Oubangui-Chari, le Cameroun, puis rapidement le Gabon- facilitent ainsi l’organisation, au centre de l’Afrique, d’une base d’action et de souveraineté pour la France belligérante, renforçant ainsi sa légitimité aux yeux des alliés.

Le 24 octobre, le Général arrive à Brazzaville dont il fait la capitale de la France Libre.

«Participer avec des forces et des terres françaises à la bataille d’Afrique… C’était défendre directement ses possessions contre l’ennemi… ». C’était arracher la France Libre à l’exil et l’installer en toute souveraineté en territoire national » Charles de Gaulle « Mémoires de Guerre ».

Anthony MOUYOUNGUI