USA – ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 2e débat : Mike Pence VS Kamala Harris

▪️LA FORME :

Notons d’abord que suite à la maladie de Mélania, Donald Trump et leur entourage, les règles de distanciation sociale ont été vigoureusement décuplées.

Nous n’omettrons pas de noter aussi l’œil rougi, signe de pression nerveuse ou de mal-être médical de Mike Pense, sans oublier la présence remarquée d’une mouche sur la tête du colistier de Trump.
Le compte officiel du candidat démocrate n’a donc pas raté l’occasion de publier une photo de Joe Biden avec une tapette à mouche à la main.
Mais accordons-nous ces quelques lignes, pour essayer de donner un sens à la présence de cet insecte dans cette salle ultra et hygiéniquement assainie.
La mouche vit et se nourrit sur les matières organiques ; généralement mortes et en voie de décomposition avancée, telles qu’un cadavre, des détritus ou des excréments.

Que faisait-elle donc là ? Pondait-elle ses œufs ?

Ce que nous savons, c’est que la mouche est habituée à pondre ses œufs dans des cadavres ou dans des crottes d’animaux sauvages. Cela peut paraître dégoûtant, mais c’est là sa vie. Celle qu’elle partage certainement avec Mike Pence et la candidature de Trump qui tutoie un pourrissement nauséabond.

▪️LE FOND :

Distancés par du plexiglas, les coups d’un Mike Pence sexagénaire ne pourraient bousculer la solidité de l’ancien procureur connu pour sa verve et sa pugnacité.
En chute des plus libres dans les sondages nationaux, et même dans les Etats clé comme la Pennsylvanie, Mike Pence n’aura pas assez de manœuvres pour redresser cette barre de la candidature de Trump.

RETOUR SUR L’ÉCHANGE

• TRANSITION PACIFIQUE DU POUVOIR
Pence à tenté de défendre le refus de Donald Trump de s’engager à accepter les résultats de l’élection, en cas de défaite.

• JUSTICE RACIALE
Kamala Harris a réitéré que la Justice n’a pas été suffisamment rendue pour Breonna Taylor, George Floyd et toutes les minorités abusées par une justice systémique et une police hors-la-loi.

• COUR SUPRÊME
En refusant de répondre à la question de son contradicteur du soir sur la volonté des Démocrates à accroître le nombre de juges à la Cour, Kamala Harris insiste que le passage en force de la nomination du juge Amy Barret est signe d’une volonté de faire annuler l’assurance maladie « Obamacare » qui donnerait l’accès aux soins auprès de 50 millions d’Américains surtout les plus indigents et ceux ayant des antécédents médicaux.

• POLITIQUE ÉTRANGÈRE
Kamala Harris charge Mike Pence avec cette affirmation : « Donald Trump a trahi nos amis et flatté les dictateurs comme Vladmir Putin.
Elle dénonce aussi la politique étrangère de Donald Trump, accusant son « isolationniste d’avoir rendu l’Amérique moins sûre ».
En réponse, Mike Pence dit que Joe Biden est « le cheerleader du Parti communiste chinois ».

• ÉCONOMIE :
Alors que Kamala positionne le ticket Biden-Harris comme champion de la Middle class en attaquant que « Donald Trump mesure la santé de l’économie sur le succès des plus riches », critiquant sa réforme fiscale. Réponse classique de Pence, qui martèle : « Joe Biden augmenterait vos impôts dès la première journée de son élection ». Une réplique à l’ancienne. La Stratégie de ce type de responsable qui refuse d’assumer ses actes en accusant son concurrent qui n’a pas le même bilan en disant que celui-ci ferait pire.

• TRANSPARENCE MÉDICALE
La modératrice, Susan Page de USA TODAY, pose la question de la transparence sur la santé des candidats (âgés).

Kamala Harris en profite pour parler de transparence financière et parle des impôts de Donald Trump qui a « payé 750 dollars d’impôts, et on sait qu’il a 400 millions de dollars de dettes. À qui doit-il de l’argent ? Les Américains ont le droit de savoir, quand il prend une décision, si c’est pour l’intérêt du pays ou le sien ».

• COVID-19
Questionnée sur la crédibilité qu’elle et son candidat accordent au vaccin en cours annoncé par la Maison Blanche.

Kamala répond : « Si ce sont les médecins, Dr Fauci, qui recommandent de prendre ce vaccin, je serai la première à le prendre. Mais si c’est Donald Trump qui le recommande aux Américains, c’est évident que je m’abstiendrai».

Mike Pence la reprend en ces termes : « Arrêtez de jouer à des jeux politiques, on parle de la vie d’Américains », et l’accuse même de faire preuve « d’inconscience » en « semant le doute » sur la sécurité d’un vaccin.

Kamala répond : « Avec 210 000 morts, clairement, la politique du gouvernement n’a pas marché ». Elle va ajouter que Donald Trump a «minimisé» la crise au printemps, alors qu’ils connaissent tous sa gravité.

Pence va tenter de l’interrompre, mais Harris va lever la main et dire : « Mr vice-president, I’m speaking».

Kamala va donc poursuivre son attaque en soulignant que la gestion de crise par l’administration Trump est « l’échec le plus grave de l’histoire des États-Unis ».

En essayant d’y répondre, Mike Pence mettra en avant le travel-ban contre la Chine «qui a sauvé » des vies et que Biden aurait combattu.

NOTRE AVIS

Ce fut un excellent exercice de démocratie dans l’ensemble. Ce débat a été de loin plus audible que le spectacle aphone offert par les deux (2) candidats Trump et Biden la semaine dernière.
Péniblement convainquant, Mike Pence n’a pu répondre à la mortalité du Covid-19 sur le sol américain, à la chute de l’économie et la montée de la courbe du chômage, à la violence raciale injustement traitée, à l’absence de l’hégémonie américaine sur le front de la diplomatie militaire et politique mondiale. Quant à Kamala Harris, elle a su répondre à Susan PAGE, elle a pu donner des coups à son adversaire du soir, et surtout, elle est parvenu à parler aux Américains et à se montrer à la hauteur du débat présidentiel.

AVANTAGE À LA DEMOCRATE KAMALA !

Paul Perfect PINDJI

#Eurêka #Communication #Politique #USA